y a personne à la piscine

Première série réalisée au sein de l'ENSP, y a personne à la piscine soulève déjà tous les questionnements et les intérêts décisifs de ma pratique. Se dessinent un intérêt pour l'architecture et ses conventions, la mise en place d'une esthétique rigoureuse et un intérêt pour la couleur.

Le point de départ de  ce projet est une interrogation sur la fonction même de la piscine comme espace public et social. En ôtant toute présence humaine que nous raconte encore ces lieux? Quelle esthétique commune partagent-ils au delà de leur fonction? Ici la tautologie de la piscine tente de déployer un autre  espace temps .Cette exploration se poursuit jusque dans le dispositif de monstration, par une envie de tirer la photographie du mur, de la penser dans l'espace et plus uniquement sur une surface.